Vous êtes le visiteur n°

VIDEOS

Banc d'essai ensileuse

VIDEOS MECASOL

25 septembre 2012 - Martigné sur Mayenne

VIDEOS Déchiquetage

Présentation de la déchiqueteuse à bois

La culture de conservation

Déchiquetage CUMA CEPVIL

Déchiquetage CUMA CEPVIL

ADMINISTRATEUR

Articles

AG FDCUMA 2016


FORTE PARTICIPATION DES RESPONSABLES DE CUMA A L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2016


2020, c’est demain…

La table ronde interrogeait sur les différentes orientations possibles que peuvent prendre les CUMA pour les prochaines années.

Nous retiendrons les messages d’optimismes et de convictions que les 5 responsables ont exprimé pendant cette table ronde, preuve que le collectif est porteur.

 

Trois CUMA, trois profils différents pour répondre à des attentes différentes :ag_fdcuma_2016

CUMA de l’Océane (Vaiges) : une mutualisation et une implication forte

Témoignage de Quentin GOUGEON « Nous sommes douze adhérents au bord de la même route. Nous mettons en commun le matériel de traction que les gens ont habituellement en individuel. Personne n’a de semoir chez lui, on n’a pas de double équipement. Il n’y a pas de responsable de planning, on s’appelle. Comme c’est un petit groupe, tout le monde se fait confiance. Nous ne voulons pas grossir. On cherche à limiter les frais d’entretien alors on travaille avec du matériel récent. Comme il tombe rarement en panne, on peut être plus tendu sur les plannings. C’est toujours un compromis entre le prix et le service ».

CUMA la Travailleuse (La Chapelle Janson) : une orientation vers des chantiers délégués avec salariés

Témoignage de Jean-Pierre LEGRAND « La Cuma a 51 ans, 32 adhérents et quatre salariés. C’est une Cuma ʺcouteau suisseʺ avec automoteurs, tracteurs, tonnes, matériels de fenaison, etc. Nous avons un chiffre d’affaires de 600 000 €. On propose des prestations de chantier complet, ce qui a entraîné un regain d’activité. Nous collaborons beaucoup avec les Cuma voisines. Cela a été précieux cette année quand il fallait faire les épandages en même temps que les semis : on aurait dû couper le tracteur en deux. On avait le semoir, la Cuma d’à côté nous a prêté le tracteur. Egalement, des chauffeurs voisins sont venus aider pour le pic des semis. On ira les aider pour le fumier. Cet été, avec nos 300 ch, on va tracter un big pour l’inter-big ».

CUMA des Terroirs Mayennais (Loiron) : des perspectives intéressantes de valorisation des produits locaux

Témoignage de Philippe CHAINEAU « Notre Cuma départementale possède deux véhicules frigorifiques, pour la vente directe de viande. Nous sommes associés au boucher Thierry Lochard (PLDV). Chaque année, 95 gros bovins sont commercialisés, ainsi que 160 porcs et 25 veaux. Nous sommes en réflexion parce que nous avons été sollicités pour fournir les cantines du département, dans le cadre du réseau local. Les essais sont concluants, mais la question de l’organisation n’est pas simple ».

Nous remercions les différents intervenants ainsi que les membres de la CUMA du TAROT pour leur très sympathique accueil.